Edito ou billet d'actu

Bienvenue sur mon site

Bienvenue sur mon site Internet personnel. Vous y trouverez toute l'actualité de mes actions menées au niveau schaerbeekois et bruxellois. Notre pays et singulièrement la Région bruxelloise sont confrontés à des défis majeurs tant en matière socio-économique qu’environnementale et institutionnelle. Pour les relever, il faut se tourner vers l'avenir et le progrès. Par mon action comme député-Bourgmestre, mes convictions, mon honnêteté, j'ai l’ambition de relever autrement les défis : emploi, formation, logement, mobilité, environnement… Mes actions et mes propositions, vous les retrouverez en naviguant sur ce site.

 

Survol aérien : nous exigeons la suppression pure et simple du plan Wathelet !

Le gouvernement fédéral n’est pas parvenu à un accord sur les adaptations proposées pour lutter contre les nuisances sonores générées par les avions de l’aéroport de Zaventem. Les partis flamands ont mis leur véto pour toutes les propositions de changement. Les routes proposées survolent des zones faiblement densifiées… mais elles sont en Flandre !   

Une fois de plus, les Bruxellois sont roulés dans la farine par le gouvernement fédéral ! Ce n’est pas la première fois que les autorités bruxelloises trouvent un accord, des solutions pour améliorer le bien-être et la sécurité de ses habitants et que le fédéral le balaie d’un revers de la main. Les principales mesures sont de la compétence du fédéral et sans accord de ce côté, les Bruxellois continueront à subir les nuisances.

Je comprends pleinement la démarche des citoyens qui, depuis plusieurs mois, envoient des courriels et courriers pour interpeller les politiques sur le survol abusif de Bruxelles. Le plan Wathelet, mis en œuvre depuis le 6 février dernier, a non seulement déplacé le problème de nuisances sonores aériennes de certains quartiers vers d’autres sans aucune concertation et information préalable à la population, mais il a également augmenté le nombre de nuisances globales.

Un accord entre les partis de la future majorité bruxelloise (FDF-PS-CDH) est intervenu pour modifier ce plan et je m’en réjouis !

Les partenaires flamands qui négocient avec nous étaient ouverts à cet accord. Mais les grands frères au fédéral s’y sont opposés. Le FDF reste une fois de plus fidèle à ses engagements.

Le FDF s’est battu pendant de longs mois pour modifier ce plan. Le nouvel accord prône la suppression à terme du survol de Bruxelles de 22h à 7h du matin et défend la suppression du plan de routes aériennes "Wathelet" ainsi que la définition de nouvelles routes aériennes en tenant compte de certains critères dont ceux de la densité de population survolée et de la sécurité. C’est une excellente nouvelle pour Bruxelles !

L’accord prévoit également de faire respecter les normes de bruit de l’arrêté « Gosuin », de faire appliquer les sanctions prévues en cas de dépassement des normes et une intensification du réseau de sonomètres. Des amendes seront donc payées par les compagnies aériennes en infraction !

En tant que député bruxellois et comme bourgmestre de Schaerbeek, avec l’ensemble des autorités communales, depuis plusieurs années, nous sommes intervenus auprès des autorités compétentes pour, d’une part au niveau fédéral, obtenir que l’on étende la nuit à 7h, que l’on mette sur pied un organisme de contrôle indépendant, que l’on étudie la possibilité  d’un déménagement de l’aéroport.  D’autre part, au niveau régional, nous avons plaidé pour le respect des normes de bruit bruxelloises, la sanction effective des compagnies en infraction et la poursuite du paiement des amendes infligées. La motion votée par notre Conseil Communal à l’unanimité moins 3 abstentions en mars de cette année allait dans ce sens.

Le nouvel accord est donc une excellente nouvelle pour les Schaerbeekois et les Bruxellois dans l’ensemble ! Et je déplore d’autant plus ce blocage du gouvernement fédéral.   

De notre côté, nous restons pleinement mobilisés pour obtenir des avancées concrètes afin de soulager les Bruxellois des survols inacceptables et nous mettons en œuvre, là où nous sommes en responsabilité, des solutions réelles.
 

8 Juillet, 2014